Get Adobe Flash player

• Actualités •

 

Juin 2017

MÉTABOLE Paris recrute 1 éducateur en hébergements individuels (H/F)

Voir rubrique "Recrutements"

______________________

Juin 2017

Lettre de l'ODAS 2017. Dépenses départementales d'action sociale en 2016.

Extrait relatif aux dépenses de protection de l'enfance :

« C’est sans précédent depuis la décentralisation. La dépense d’aide sociale à l’enfance n’augmente que de 40 millions d’euros pour atteindre 7,27 milliards d’euros (+ 0,6 %).

La dépense d’accueil (6,08 milliards d’euros) représente près de 84 % du total du chapitre et augmente de 1,3 %. En 2016, 3 600 jeunes supplémentaires ont été accueillis par rapport à 2015. Cette hausse est liée à l’accueil des mineurs (+ 5 000) tandis que le nombre de jeunes majeurs pris en charge s’est à nouveau réduit (- 1 400).

La tendance à la réduction du nombre de contrats jeunes majeurs observée depuis plusieurs années se confirme: les difficultés financières des Départements les conduisent à se recentrer sur leur socle de compétences obligatoires et à réduire leur engagement dans des politiques dont ils estiment qu’elles relèvent d’abord de la responsabilité de l’État. Toutefois, les variations du nombre de contrats jeune majeur sont très différentes d’un Département à l’autre.

Seul l’accueil en établissement a progressé. La dépense a augmenté de 2 % pour atteindre 4 milliards d’euros (dépense brute), en raison notamment de l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA) (voir encadré). Dorénavant les 14 000 mineurs non accompagnés confiés à l’ASE représentent 10 % des 141 400 mineurs accueillis »

MÉTABOLE ne peut qu'exprimer son inquiétude face à la réduction des aides aux jeunes majeurs.

En effet, à l'heure où les enfants quittent le domicile familial vers 25 ans, exiger des jeunes accueillis à l'ASE qu'ils sachent ce qu'ils veulent faire dès l'âge de 18 ans et qu'ils réalisent ce projet avant l'âge de 21 ans pose une vraie question en termes d'équité. Par ailleurs nous pensons que c'est en totale contradiction avec le fait qu'à cet âge, le sujet est encore en phase de maturation de son projet d'insertion socioprofessionnelle. Savions-nous nous-mêmes à cet âge ce que nous souhaitions faire ? Nos propres enfants le savent-ils ?

Rappelons-nous également que les jeunes sont les premières victimes de la crise économique et sociale avec un chômage des jeunes à 25% et un adolescent sur 8 victimes de la pauvreté.

>>> Téléchargez la lettre de l'ODAS <<<

________________________

Mai 2017

Les rapports d'activité 2016 sont disponibles :

 

alt

alt

alt

alt

alt

alt

alt

alt

alt